Camp d’entraînement 2019 Bellecin F. « Spécial Minimes »

Plus de 30 rameurs et rameuses du club s’entraînent durement sur les eaux de l’ Ain à Orgelet F. à la base nautique de Bellecin.

Les cloques sont bien présentes la fatigue est bien présente avec 2 entraînements par jour et un réveil musculaire

Merci à notre Head Coach Christian pour le programme d’entraînement, les conseils et son savoir faire comme entraîneur pro. Nous avons tous pu profiter de ton savoir faire.

Merci aux assistantes et assistants pour l’esprit d’ouverture et pour l’appui à notre Head Coach .

L’équipe d’encadrement 2019

  • Christian Gheorghiu Head Coach entraîneur swiss olympique
  • Célia Pernet assistante
  • Yves-Marc André assistant et responsable compétition
  • Marc-André Kirchhofer assistant et vice-président
  • Alexia Ferri assistante
Shopping pour les minimes filles au Super U
Armement de notre Head Coach afin de faire régner la discipline !

La saison va débuter pour une partie de nos athlètes à Lauerz le WE prochain, première confrontation avec le gratin de l’aviron Suisse.

Retour des nos minimes après 7 jours.

Diego, 12 ans

Tout d’abord, le camp entrainement de Bellecin est dur. Le réveil musculaire se fait à 6h45, nous sommes à peine réveiller que nous devons aller courir ceci pour éviter les blessures. Les entraînements sont durs or ils sont fait pour nous aider à progresser.
Deuxièmement, la nourriture n’est pas à mon goût . Nous formons une famille et tout le monde est solidaire que ce soit sur l’ergomètre, sur l’eau ou en dehors de l’entrainement.

Sixtine, 13 ans

Le camp est vraiment bien. On s’amuse beaucoup. Les entraînements sont plus physiques que d’habitude, mais ils nous font progresser à vitesse « grand V ». En à peine trois jours, on nous a dit qu’on avait déjà progressé. Le lac est magnifique. La plus part du temps, il est super bon pour ramer.

Thibaud, 13 ans

Le camp d’entrainement est fait pour nous pousser à bout et nous forcer à corriger nos erreurs techniques. C’est utile car pour aller en régates, les entraîneurs nous sélectionnent grâce à notre maîtrise de l’aviron. La nourriture n’est pas excellente mais les goûters sont très bons.

Les singes de Bellecin F nos minimes (manque Erin)

Jérôme, 13 ans

Le camp d’entrainement de Bellecin est génial, mais dur : réveil musculaire tous les matins à 6h45 et deux entraînements par jour.
La météo est plus ou moins bonne. De temps en temps, il y a du vent et il fait froid, mais malgré tout nous ramons.
La nourriture n’est pas excellente, mais les desserts oui.
Le soir, nous regardons des films, nous jouons à des jeux vidéos ou nous allons à la salle de gym pour discuter.
Le jeudi soir, nous avons eu une boom, c’était sympa.
J’ai hâte de revenir.

Guillemette, 13 ans

A cette étape du camp, tout se passe incroyablement bien. Tout le monde se comporte comme une famille et cela nous apporte beaucoup. C’est très dur de se lever tous les matins à 6h45 pour aller courir. Les entraînements sont assez pesants mais déjà au troisième jour, les entraîneurs nous ont dit que nous avons progressé. La vue depuis nos chambres sur le lac est tellement parfaite.
Nous avons beaucoup de chance de ramer avec des conditions comme celles-ci. Pour l’instant, tout est parfait et j’ai déjà pleins de souvenirs à raconter. En tout cas, je sens que nous approchons les médailles avec tous nos entraînements.

Diana, 14 ans

Le camp se passe très bien. Tout le monde est bien motivé pour s’entrainer, a envie de progresser et certains à gagner des médailles !!! On passe tous, je pense, de très bons moments ensemble. Soudés, nous irons loin.
Sinon, le temps n’est pas trop mal, le lac est très plat, ce qui nous pousse à progresser.

Cecilia, 13 ans et Jérémie, 14 ans

Malgré la fatigue inévitable, le camp de Bellecin se passe très bien. Dans ces chambres dignent de ce nom, nous pouvons nous reposer en toute tranquillité. Les entraînements fréquents perturbent notre mode de vie, mais nous sommes là pour ça ! Les repas généralement appétissants, plaisent à nos papilles gustatives. Sinon, l’ambiance est de mise et l’entre-aide est présente.
Nous progressons à grands pas grâce à nos entraîneurs investis et aux conditions quasiment optimales.

La Boum

Gautier, 14 ans

Le camp de Bellecin se passe très bien, aussi bien que les autres années. La seule chose qui change c’est la fatigue. Je suis de plus en plus fatigué mais je continue de me donner lors des entraînements, qui sont de plus en plus durs. La nourriture est meilleure que les années précédentes et pourtant je mange plus en chambre.
Ce que j’aime bien dans ce camp, c’est l’ambiance que je trouve cool !
Les entraînements se passent bien malgré le fait qu’il y ait parfois du vent venant les perturber.

Pour les minimes qui ne sont pas encore avec nous en camp, nous vous encourageons à continuer de vous entraîner afin de nous rejoindre pour le camp 2020.

« 1 de 3 »

Please follow and like us:
error